My Happy Triblog

Pour que vos sorties tiennent leurs promesses de bonheur.

Retour

Portrait d’une Super Chef de Tribu : Rencontre avec Eve

Catégories

C’est dans sa jolie maison chaleureuse qu’Eve nous reçoit dans son intimité pour nous apporter son témoignage et nous livrer un peu de sa vie …

Eve et Julien sont parents de 3 enfants : Hadrien 7 ans et demi, Thimotée qui aura 6 ans au mois de janvier, Constantin qui vient d’avoir deux ans et bientôt la famille s’agrandira en mars pour accueillir une petite soeur.

Eve est une jeune maman de 36 ans, ni elle ni son mari ne sont issus d’une famille nombreuse, l’agrandissement de cette jolie tribu s’est faite au fil de l’eau sans avoir pour ambition d’avoir une grande famille.

Eve exerçait le métier d’avocat jusqu’à il y a deux ans. « Nous nous sommes fait aider successivement par une jeune fille au pair et un garçon au pair lorsque je travaillait avec mes deux enfants. C’était à chaque fois des très bonnes expériences ».

Enceinte de son troisième enfant, et alors qu’une très belle opportunité professionnelle se présentait à elle, Eve nous confie « je commençais à ne plus y trouver mon compte, je trouvais que la balance n’était pas très équilibrée, que je ne les voyaiS pas assez. Je me suis posé beaucoup de questions car j’avais un choix à faire. J’ai cru que mon mari n’allait pas me comprendre, j’ai eu le sentiment de passer un examen quand je lui ai présenté ma volonté de m’occuper de ma famille. Il a tout de suite compris et m’a soutenu dans ce choix « .

Eve a le souhait de continuer une activité. Le concours de professeur des écoles ? Pourquoi pas dans un futur proche. Mais pour le moment Eve s’épanoui dans l’animation d’ateliers d’éducation positive au sein de l’association Entre Parents et Enfants. « Je ne prétend pas détenir une vérité, mais si je peux apporter quelque chose de cette façon là c’est génial. J’ai beaucoup de lectures et de références sur ce sujet que j’aime partager et transmettre aux parents mais pas seulement. Je rencontre également des assistantes maternelles, des psychologues ou des enseignants ». Eve est maintenant secrétaire de l’association …… Elle s’adresse à tout adulte qui souhaite améliorer sa communication avec les enfants. « Je me sens utile et je suis passionnée par ce sujet ».

Entre ses formations, l’animation des ateliers, prendre soin de sa jolie tribu, Eve est aussi beaucoup investie dans l’association des parents d’élèves de l’école de ses enfants dont elle est secrétaire.

Au quotidien, Eve vit à cent à l’heure. « Le mercredi nous ne sommes pas tous habillés avant 11h » plaisante t’elle « les journées passent à une vitesse folle et à 16H00 quand je récupère les enfants tout s’accélère ». « Je n’ai pas d’astuces d’organisation, j’arrive tantôt à m’organiser et tantôt je suis dans l’urgence …. » . « Un jour j’ai lu une jolie phrase : la mère parfaite a une maison en bordel mais des enfants heureux. »

Son secret pour mener ces multiples activités en semaine : un bon carnet de babysitters ! Le week end cette jolie tribu reste en famille et en profite pour jouer tous ensemble aux legos, faire du jardinage, aller faire du vélo. « Nous sommes des adeptes des pics nics dans les parc ».

Le plaisir qu’Eve s’accorde pour se ressourcer : programmer 1 à 2 déjeuners par mois avec ses copines quand le plus jeune est à la crèche. Jusqu’à sa grossesse actuelle, Eve s’était découverte une passion pour la course à pieds. « Je ne savais pas courir, pas trouver mon rythme, une coach m’a appris à courir, j’y a pris goût et un 31 décembre j’ai même réussi à courir 10 km toute seule et sans m’arrêter, j’ai adoré la liberté que m’offrait ce sport. Je me suis révélée. Après une sieste je suis même capable d’aller courir pour me réveiller ».

Comment se voit-elle dans 15 ans ? Eve rêverait de continuer son activité d’animation d’ateliers sur l’éducation bienveillante et devenir coach en parentalité avec une facette aide aux devoirs pour les enfants. Elle veut continuer de transmettre ces outils et développer le panel avec notamment la problématique des enfant à hauts potentiel, dyslexiques, dyspraxiques, car il y a souvent beaucoup de souffrance qui ressort de la part des parents.

Pour en savoir plus sur l’activité d’Eve, rendez-vous sur www.communiquerautrement37.fr

Wahid saidi

26 avril 2018